Aurélie

Lefort

Mon parcours

Au contact des chevaux dès mon plus jeune âge, il m’était plus aisé de me mouvoir à leur côté qu’auprès des hommes.  Mon engouement pour les chevaux, le temps passé auprès d’eux, le savoir être et les savoirs faires que j’ai acquis à leur coté et auprès de professionnels du milieu, mon envie d’en savoir toujours davantage à leur sujet, m’ont ouvert des voies et permis de me mouvoir dans le monde des hommes. C’est ce être mieux vécu auprès d’eux qui m’a donné très vite l’envie de proposer un service accessible à tous alliant: temps avec les chevaux, écoute de soi, de l’autre et équitation.

Mon envie profonde a toujours été de devenir une femme de cheval. Les entendre, les comprendre et pouvoir échanger avec eux de manière non coercitive. Permettre à des chevaux dits « difficiles » de trouver une autre voie auprès des hommes et d’un autre côté, permettre à des personnes qui ne se sentent pas à l’aise dans le monde d’aller vers un être mieux.

Aujourd’hui mon envie profonde est de partager avec le plus grand nombre, les bienfaits de la relation avec un cheval et de l’équitation.

Permettre à des propriétaires de vivre une relation de confiance réciproque avec leurs chevaux et d’évoluer vers l’accord des corps dans le mouvement, un état d’équilibre.

Mon parcours dans la vie et dans le monde équestre s’est entre autre toujours réalisé en fonction des chevaux qui sont entrés dans ma vie. Border mon premier cheval m’a mise en quête d’un travail sur moi-même.

Avant lui je tenais à cheval puis avec lui je suis descendue de cheval pour apprendre à me porter par moi-même puis j’ai commencé à apprendre à monter à cheval avec tout mon être.

Ce cheval m’a enseigné et mise au travail de ce qu’était un cheval, ses besoins, ses capacités d’apprentissage, sa locomotion…C’est le cheval qui est venu interroger chez moi le sens de mes actes, le sens que je donnais à l’équitation.

Qu’est ce qu’être cavalier, propriétaire, en relation avec un cheval, l’autre ?

C’est alors que je me suis intéressée à l’éthologie, à la relation homme cheval, à la biomécanique, au travail à pied. Je me suis alors mise en quête d’une équitation respectueuse de l’animal cheval tant dans l’approche que dans la manière de demander des mouvements.

C’est ainsi que je me suis imprégnée des préceptes de « l’équitation éthologique », de « l’école de la légèreté » de P Karl, de l’équitation western et du travail aux longues rênes par mon cursus auprès de Robert ROBELET, de « l’équitation centrée » de Sally SWIFT mais aussi de l’équitation de tradition française.

La relation avec le cheval, l’envie d’évoluer avec lui de manière respectueuse m’a invité à une recherche plus large que celle de l’équitation. Je me suis donc intéressée au travail sur soi, à la relaxation, la sophrologie, au shiatsu, à la pédagogie, à la communication non violente.

Je me suis alors rendue compte qu’il n’existait pas qu’une manière de faire, que ce que l’on faisait n’étaient pas forcément bien ou mal mais que chaque couple, chaque cheval et cavalier ou propriétaire était à étudier, entendre, approcher d’un point de vue global. Je me suis rendu compte qu’être était plus important qu’avoir. Être ensemble pour un possible aller vers.

C’est donc tout un parcours, des recherches personnelles, des expériences auprès de différentes personnes et chevaux qui m’ont permis de devenir celle que je suis et qui fonde l’enseignement que je propose aujourd’hui à chacun.

aurelie lefort

Diplomes

Laissez-nous un message !

Pour toutes questions ou informations, n'hésitez pas à nous contacter.

Charger un autre texte captcha txt